Autobienveillance : choisissez de vous faire du bien !

Aujourd’hui, 1er mars, c’est la journée mondiale du compliment. L’occasion d’exprimer tout ce que l’on apprécie chez les autres mais également – surtout – de penser à soi. Nous vivons notre vie sans jamais prendre le temps de nous féliciter, nous complimenter pour ce que nous sommes et accomplissons chaque jour. Dit ainsi, cela peut paraître incongrue et c’est ainsi que l’autobienveillance est une denrée rare : éducation, culture, pression sociale… autant de facteurs qui nous interdisent de nous livrer à cet exercice qui fait pourtant du bien ! Alors, assumez vos qualités et vos réussites, à vos stylos, il est temps de voir ce qu’il y a de mieux en vous !

 

 

Autobienveillance : commencer par vous aimez, vous aimerez mieux les autres

C’est le moment de prendre un peu de recul pour pouvoir apprécier ce que vous êtes et ce que vous avez accompli. Nous avons trop tendance à voir ce qui ne va pas. Question de culture, puisque dès l’école on entoure nos fautes en rouge au lieu de souligner nos réussites en vert.  Question aussi de modèle social : la réussite, la confiance en soi, la perfection sont érigés en totems absolus qui vous cantonnent au rang de vilain de petit canard si vous avez le malheur de ne pas être dans les bonnes cases. Comme vous, nous nous trouvons trop grosse, trop mince, trop sensible, trop anxieuse, trop gentille, pas assez persévérante, professionnelles ou bonne ménagère ! Qui prends le temps de regarder ce qui va bien ? Pourtant, vous avez forcément quelque chose que quelqu’un d’autre n’a pas et l’on peut vous envier pour ça. Des qualités que vous ne voyez même plus. Des petites victoires qui passent inaperçues. Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, concentrez-vous sur le positif : osez exprimer le meilleur de vous-même. C’est le moment de capitaliser sur ce qui fait de vous une belle personne. Ce n’est pas pour rien si le vieil adage proclame “charité bien ordonnée commence par soi-même” : vous pouvez passer votre temps à attendre des compliments de vos amis, collègues, boss, enfants, conjoint… ou décider que vous le valez bien 😉

 

Alors, c’est le moment de sortir votre stylo préféré, votre cahier favori et d’ouvrir une nouvelle page qui ne sera le reflet que de bonnes choses. L’autobienveillance n’a rien d’inapproprié ou d’égoïste, au contraire ! Justement parce que la confiance en soi n’est innée chez personne et que vous pouvez, vous devez, vous l’appropriez à votre façon…

 

 

Quelques exercices pour booster son autobienveillance

De mon expérience personnelle de la quête de confiance en soi, j’ai expérimenté des choses et j’en ai tiré quelques conseils que je partage avec vous aujourd’hui sous forme de deux exercices très simples dans leur mise en oeuvre.

 

Commencez par choisir le plus joli cahier de votre collection (ou foncez commander le modèle que nous mettons à votre disposition dans notre jolie sélection) car oui, l’autobienveillance n’est pas valable qu’un jour par an. Revenez-y régulièrement, cela fait un bien fou 😉

 

Voici ce que vous pouvez écrire dans ce cahier :

  • Vos talents : quels sont-ils ? Des plus pragmatiques – je suis la reine de la tarte au citron, je nage comme personne, je ne rate aucun de mes brushings – à ceux qui concernent vos relations à autrui –  je suis diplomate, j’ai de l’empathie, je sais convaincre, je suis pédagogue – en passant par vos savoir-être – je suis sage, courageuse, clairvoyante, énergique, inventive… Bref, vous avez compris : passez en revue tous les aspects de votre vie. Tssss, tssss, je vous entends, vous qui vous croyez ordinaire avec rien de particulier à dire sur le sujet : vous ne pouvez pas être dénuée de qualité ou de talents, ce n’est pas possible. Même si vous êtes dans un moment vraiment down, je suis sûre qu’avec détermination et lucidité vous serez à même d’identifier ce qui vous singularise et vous rend attachante !
  • Des compliments : pensez à ce que vos proches, amis vous ont déjà dit : acceptez-les et retranscrivez-les avec avec sincérité. Pensez aussi à ce que vous appréciez chez vous : il est nécessaire de s’aimer soi-même pour aimer les autres : vos yeux, vos cheveux, votre voix, vos chevilles, votre charmant grain de beauté… Là encore, il ne s’agit ni de narcissisme, ni d’égoïsme. Agir ainsi, c’est prendre soin de vous, tout simplement !

 

Nous espérons que ces conseils vous aideront à faire le plein d’autobienveillance, aujourd’hui et tous les autres jours de l’année !

C’est ça la #feelgoodpaperthéorie !

 

Si vous souhaitez lire d’autres articles qui vous accompagneront dans l’accomplissement de vos prochains objectifs et aideront à rester bienveillante envers vous-mêmes, nous vous conseillons de lire :