fbpx

Défi feel good paper théorie #6

11 février 2018 | feel good paper théorie

Le journaling pour libérez vos pensées !

 

À l’occasion de la journée mondiale sans portable qui a lieu cette semaine, je vous propose de troquer 15 min de scrolling sur votre smartphone contre 15 min de bien être par l’écriture. Ainsi, chaque jour entre le 6 et le 11 février, vous avez rendez-vous avec vous-même pour un exercice de feel good paper théorie proposé par les Jolis Cahiers.  Enjoy !

 

Défi écriture en effet, car depuis que je parle des Jolis Cahiers et des bienfaits de l’écriture autour de moi, il est fréquent que l’on me réponde :

« J’aimerai bien écrire, mais, je ne sais pas comment faire…»

Moi aussi, avant que je réussisse à intégrer dans ma journée une routine d’écriture qui contribue pleinement à ma capacité d’action, je pensais cela . Oui, car il est bien là question d’écrire pour travailler votre état d’esprit, votre efficacité et votre bien-être.

Comme pour toute routine, il faut un certain délai pour ancrer l’écriture dans sa vie. De plus, écrire demande du temps. Mais entre nous, vous pouvez peut-être rogner sur la consultation de Facebook ou le binge watching de séries ?  (Je l’ai fait…)

Pour finir le défi proposé cette semaine, je vais vous parler de ce que vous pourriez faire tous les matins : les pages d’écritures libres, comme recommandé par Julia Cameron dans son ouvrage « Libérez votre créativité ».

Rien de plus simple : prenez un cahier ( toujours le même) et écrivez tout ce qui vous passe par la tête. Pas besoin d’aimer ce que vous produisez, ni de faire de belles phrases ou d’utiliser un vocabulaire riche puisque l’objectif n’est pas de faire lire le contenu à qui que ce soit ou même de le relire vous-même. Non, l’enjeu est d’ouvrir le robinet. Si comme pour moi, parfois, rien n’a l’air de venir « spontanément » voici quelques leviers que j’utilise pour amorcer la pompe :

  • Je parle de mon humeur du jour
  • Je décris un lieu que j’aime
  • Je relate une conversation récente, ou retrace un bon (ou mauvais) moment

Et bien souvent après quelques phrases, une idée en entrainant une autre, je suis lancée.

Encore une fois, ne vous mettez aucune pression sur la qualité de votre contenu, ce n’est pas ce qui compte. Il m’est arrivée d’aller rechercher une phrase écrite dans l’un de mes textes : j’ai été horrifiée de mes fautes d’orthographe… Considérez que c’est un échauffement : or, un sportif ne mesure pas sa performance à cet instant…

Faites au moins trois pages, l’idéal étant de le faire le matin avant de commencer votre journée.

Je vois votre mine : oui, comme vous, j’ai du mal à me lever. Et pourtant, intriguée par les témoignages de ceux qui pratiquent, j’ai mis mon réveil 30 minutes plutôt pour écrire dès mon réveil. Et ça marche, c’est devenu une habitude, comme me laver les dents ou prendre ma douche.

Et pourquoi je ne peux plus m’en passer ? C’est un rendez-vous avec moi-même : un moment privilégié que je savoure seule et en silence. Il me permet de prendre du recul, de réfléchir, de préparer ma journée mais aussi de me débarrasser des pensées qui m’encombrent et d’alléger la fameuse charge mentale et qui limite, sans aucun doute, le potentiel de créativité.

J’espère que les exercices partagés ces derniers jours vous auront aidé, intrigué, donné envie… j’aimerai beaucoup savoir… alors n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire !

Et si vous n’avez pas écrit, il n’est pas trop tard : demain, je vous proposerai tout ce qu’il faut…