fbpx

Detox digitale : par où commencer ?

Detox digitale ??? Mais, serions-nous accro à nos écrans ? Soyons honnêtes, depuis que le smartphone et autre tablette sont entrés dans nos vies, nous avons du mal à nous en passer. Lire nos mails, fixer un rendez-vous, faire du sport, trouver notre chemin, communiquer avec nos familles et amis, scroller sans fin sur les réseaux sociaux, pas de doute le digital nous colle à la peau. Sans compter le temps passé sur nos écrans tout au long de notre journée de travail ! Nous sommes sures que, comme nous, parfois vous vous faites peur, vous trouvez que c’est trop. Allez hop, on vous partage nos tips pour mettre un peu de distance avec l’objet de notre addiction.

 

Detox digitale : pourquoi y penser ?

Savez-vous qu’il paraît que nous vérifions notre téléphone environ 200 fois par jour ? Et qu’en moyenne un adulte passe 23 heures par semaine à envoyer des messages depuis son téléphone portable ? Tous les chiffre (affolants) disponibles expliquent pourquoi les articles, ouvrages et même discussions fleurissent sur le sujet. Sans oublier les retraites de detox digitale qui connaissent un engouement certain.

Comme en toute chose dans la vie, la place du digital devrait rester là ou elle doit être : un formidable outil de communication, de partage et de découverte. Sans aliénation. Sauf que ce n’est pas si simple. Ainsi,

  • si vous paniquez à l’idée d’avoir peut-être perdu votre téléphone,
  • si vous êtes agité ou irrité quand la batterie vous lâche en cours de journée,
  • si vous vous planquez sous la couette jusqu’à pas d’heure pour flâner de compte Insta en compte Insta

… Il est peut-être temps de reprendre le pouvoir sur votre téléphone ! De tout simplement penser à vous, à ce qui vous fait plaisir, ce qui vous fait envie, ce qui vous fait du bien au moral.

Pour cela, une petite detox digital s’impose ; en tout cas, nous, c’est le constat que nous avons fait.

 

Detox digitale : nos tips pour déconnecter (un peu)

La détox digitale, c’est comme le sport : si vous ne courrez jamais, vous ne serez pas capable de faire un marathon dans 15 jours. Donc, on y va en DOUCEUR et progressivement. Il n’est pas question de nous blâmer, de vous blâmer, ni de se mettre la pression. Mais simplement de renouer avec des choses simples.

Car se déconnecter présente de nombreux avantages pour notre bien-être et notre santé mentale. Limiter le téléphone permet de savourer plus intensément l’instant présent. Voir nos tips à partir de deux situations du quotidien.

Je m’ennuie : dans une salle d’attente, sur le quai de la gare, … alors j’attrape mon mobile et j’envoie des sms, des messages sur What’s App ou je scrolle machinalement mon feed Instagram.

Je fais quoi à la place ?

1 – je (re)prends tout simplement habitude d’avoir avec moi un magazine, un livre. Outre le plaisir de la lecture, des études récentes considèrent que lire un “vrai” livre apporte des informations sensorielles et motrices plus riches, ce qui permet de mieux traiter et de mieux mémoriser les informations.

2 – Je n’aime pas lire… Et bien j’écoute des podcasts, mais en rangeant le téléphone dans ma poche ou dans mon sac, une fois que j’ai lancé l’écoute. Il y a des centaines de sujets, je trouverai forcément celui qui m’intéressera : astrologie, cuisine, éducation, animaux, histoire, Game of Thrones… il y a de tout, pour tout le monde. Même en anglais pour joindre l’utile à l’agréable !

3 – Rien ! C’est bien connu l’ennui à des vertus, trop oubliées. Comme développer la créativité, ou pousser à aller vers les autres par exemple. Alors, je ne fais rien d’autre qu’observer, laisser mon esprit vagabonder…

 

Le matin, j’attrape mon smartphone, les yeux à peine ouverts.

A la place je fais quoi ?

1 – je prends ce temps pour me faire un vrai petit-déjeuner. Oui, les actu anxiogènes, le mail du boss, le troll sur Twitter… ce n’est finalement pas le meilleur moyen pour commencer ma journée du bon pied. Je me pose donc, sans écran of course, pour apprécier mon thé, mon granola ou mon kiwi, peu importe, sacralisez ce moment, seul ou en famille.

2 – j’écris, car ça, c’est une excellente façon de démarrer. C’est un rendez-vous avec moi-même : un moment privilégié que je savoure seule et en silence. Il me permet de prendre du recul, de réfléchir, de préparer ma journée mais aussi de me débarrasser des pensées qui m’encombrent et d’alléger la fameuse charge mentale. 10, 15 minutes suffisamment, celles que je ne passerai pas sur mon smartphone. Et prendre du temps pour soi, c’est le meilleur moyen d’être plus disponible pour les autres tout au long de la journée !

3 – je fais de la méditation. What ? Ce truc de gourou… pensais-je au début. Finalement, une fois les “a priori” dépassés, c’est un très bon moyen de mettre le corps et l’esprit en mouvement. Mais je dois être patiente : les bienfaits de la méditation du matin se méritent et s’obtient par la régularité. Comme pour l’écriture.

 

Allez, sortez-vous la tête des écrans, faites le premier petit pas pour un usage raisonné de votre smartphone. Quelle que soit l’intensité de votre detox digitale, elle vous sera forcément bénéfique… sûrement pour vos amis et votre famille aussi !

Envie d’en lire plus ? Ces articles peuvent aussi vous intéresser :