Une Jolie Histoire

L’histoire des Jolis Cahiers repose sur :

  • Une conviction : celle que le rapport à l’écriture et au papier sont un formidable levier de bien-être, d’efficacité et de développement personnel.
  • Un pari : celui du mariage de la carpe et du lapin, c’est-à-dire s’appuyer sur toutes les technologies digitales d’aujourd’hui pour créer une expérience nouvelle autour d’un produit vieux comme le monde : le papier !

 

Une entrepreneure late-bloomer

Cette conviction et ce pari sont ceux de Sophie Péan, fondatrice et dirigeante de l’entreprise.

À 46 ans, professionnelle accomplie du marketing et de la communication, salariée dans le secteur de l’innovation industrielle, rien ne la prédisposait à entreprendre. Pas même ces rêves, puisque l’entrepreneuriat n’y figurait pas. Mais c’était sans compter les grains de sables que la vie se charge de glisser dans les machines trop bien huilées.

 

La jolie histoire de la création de la marque les jolis cahiers par Sophie Péan

Sophie Péan © Lauren Kim-Minn

 

Alors, certes, elle s’était bien posée, comme tout le monde, des questions sur son avenir, surtout à partir de 40 ans. Elle les a même ruminées, parfois. Sauf qu’un jour, la réponse qu’elle s’est faite a été différentes. Entre-temps, quelque chose avait changé dans sa vie.

 

“Les peurs que je pouvais avoir quant aux conséquences des décisions à prendre pour mon avenir ont été balayées parce que j’ai expérimenté la brutalité d’un problème de santé. J’ai dû prendre des décisions rapidement, sans avoir le temps de penser à tous les scenarii, sans maîtriser l’après, juste en faisant confiance à l’avenir. Certes, ma vie n’était pas en jeu, mais le problème était assez sérieux et douloureux pour bouleverser ma vie du jour au lendemain. Je traverse donc cette épreuve. Au-delà de l‘aspect santé et physique, elle me chamboule carrément : la battante, l’hyper active, l’optimiste, celle qui n’est jamais malade, à peine un rhume de temps en temps, se retrouve alitée, affaiblie physiquement, dépendante des autres pour tout, et moralement… je donne le change…”

 

C’est finalement à la faveur de cet événement personnel que Sophie Péan mène une introspection personnelle grâce au plus beau des cadeaux que lui a offert ce revers de la vie : du temps.

 

“Bien m’en a pris, car de cette épreuve, de beaucoup de réflexion et d’honnêteté avec moi-même, est né mon projet. J’ai beaucoup, beaucoup, écrit dans cette période. Je le faisais avant, mais de façon beaucoup moins régulière. Ainsi, sont nés Les Jolis Cahiers, dans l’un des innombrables cahiers que j’accumule depuis des années, papier addict que je suis ! J’ai quitté le salariat fin 2017, pour rêver grand et m’accomplir dans un projet entrepreneurial personnel. Il repose sur une conviction très forte, puisque je l’ai expérimentée : celle que le rapport au papier et à l’écriture est un formidable levier de bien-être et de développement personnel. J’appelle ça la feel good paper théorie. J’ai choisi de la partager et faire entendre qu’à l’instar du yoga, du sport ou d’une activité artistique, l’écriture peut être un repère de vie essentiel, vecteur de force et d’équilibre.”

 

Et pour donner envie aux autres de découvrir les vertus et les bienfaits de l’écriture, rien ne vaut que leur mettre entre les mains le plus joli des cahiers : celui qu’ils auront imaginé et créé avec amour et application avant de le recevoir simplement chez eux !